METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 7 années

Arcade Fire, un groupe leader dans la conception multimédia

Le nouvel album d’Arcade Fire est paru en août dernier, son titre : The Suburbs. C’est donc le troisième opus du groupe après The Funeral (2004) et Neon Bible (2007). Et depuis la sortie de Neon Bible, Arcade Fire ne cesse d’étonner par son utilisation du web et sa façon d’intégrer ses fans à la narration de ses clips.

Arcade Fire est à l’origine de plusieurs clips interactifs mélangeant à la fois de la vidéo, du son (un de leur titre) et des nouvelles technologies permettant d’allier tout ça.

Neon Bible, c’est aussi 2 clips interactifs pour les titres Neon Bible et Black Mirror.
Le premier : Neon Bible, est à découvrir, il est assez simple mais pour une première, je me rappelle avoir trouvé ça bien innovant.
Neon Bible

Le second pour Black Mirror est une nouvelle manière de découvrir la chanson. Michel Gondry, avait lancé la découverte d’une chanson à travers une chorégraphie (voir le clip Around the World de Daft Punk), ici on découvre la musique en utilisant les touches de son clavier. L’utilisation des touches de 1 à 6 ainsi que la barre espace permettent à l’internaute de librement s’amuser avec les différents instruments qui composent la chanson.
Black Mirror

Et le tout dernier en date pour la chanson The wilderness downtown du dernier album The Suburbs, le premier clip interactif du groupe a mélangé des données issus de plusieurs sites. L’incitation à la découverte est simple et efficace, on vous demande directement : d’où venez-vous ? Enfin où avez-vous grandi ? Et cette, toute simple, mais importante information va permettre d’incorporer à l’animation du clip des informations issues de Google Maps.
The wilderness downtown

Arcade Fire n’est pas le seul groupe ou artiste à tenter ce type d’expérience, d’autres ont, eux aussi, choisi d’explorer ce type d’interactivité.

Je trouve la musique légèrement en retard sur ce concept… Voilà plusieurs années qu’on parle de relation entre artistes et fans, entreprises et employés, entreprises et clients… Pourquoi ne pas mettre en oeuvre plus souvent ce type de projets ?
Un clip interactif est une manière nouvelle de découvrir une chanson, rien à voir avec le clip audiovisuel qu’on regarde à la TV. Le simple passage de la passivité à la participation active change totalement la donne. C’est un peu comme si l’internaute devenait acteur du clip, il participe à la création du clip et modifie sa vision de la chanson. Dans The wilderness downtown, l’internaute est carrément intégré à la narration du clip, il ne contrôle pas les actions, il devient lui même une partie du clip.

Il est clair qu’un clip interactif à un coût et que ce coût s’additionne forcément à celui d’un clip traditionnel (utilisé dans les diffusions TV). Encore aujourd’hui, un clip audiovisuel est indispensable pour promouvoir visuellement un titre. Il faut donc un double budget pour se payer les 2 versions. Et d’ailleurs Arcade Fire a toujours décliné en 2 versions ses clips : l’un audiovisuel et l’autre interactif (pour comparer, vous pouvez voir la version audiovisuelle de Black Mirror, c’est le clip interactif mais sans interaction, une simple projection d’images animées).

Laisser un commentaire ?

Some HTML is OK