METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 4 années

Créer un call-to-action efficace

Qu’est-ce qu’un call-to-action ?

Très simplement, le call-to-action est un élément de votre site Internet, il s’agit très souvent d’un bouton, qui va permettre aux internautes d’intéragir avec votre site. Le call-to-action permet à la personne de réaliser une action. On peut traduire littéralement qu’il « appelle à passer à l’action ». Un exemple concret : le bouton « Acheter/Commander » est un call-to-action qui permet d’ajouter un produit à son panier.

Dropbox

Exemple du call-to-action de la page d’action de Dropbox. Le but : inviter à s’inscrire.

Comment créer un call-to-action qui va inciter un visiteur à cliquer ?

C’est une vaste question qui nécessite de prendre en compte plusieurs points… Il va falloir tout d’abord répondre à une première question qui est malheureusement bien trop souvent négligée. Avant de réfléchir à l’aspect ou au texte du call-to-action, je pense qu’il faut se mettre à la place de votre visiteur et se demander « A quoi va répondre ce call-to-action ? », « Que va-t-il offrir/permettre ? ».

En répondant à cette question, vous arriverez à déterminer si l’action que vous souhaitez obtenir de la part d’un prospect nécessite (ou pas) la création d’un call-to-action. Inutile de créer un call-to-action pour chaque lien de votre site, sinon il risque de devenir un véritable sapin de noël…

Ensuite pour coller au mieux aux attentes de vos visiteurs, demandez-vous quels sont les points importants de votre produit/offre qui peuvent convaincre les internautes de passer à l’action ? Ils doivent saisir en un seul coup d’oeil : qui vous êtes ? ce que vous faites ? ce que vous leur proposez ? Et se persuader que vous êtes le site idéal pour répondre à leur recherche. Chacune de ces questions ne concernent pas uniquement le call-to-action mais aussi l’aspect général de votre site. On parle aussi « d’inspirer confiance » aux visiteurs, achèteriez-vous un produit à un vendeur qui ne vous inspire rien ?

Prenons un exemple : vous proposez une newsletter gratuite contenant les dernières informations à propos de légumes et fruits biologiques.
3 points importants à mettre en avant seront :

  • le fait que votre newsletter soit gratuite,
  • le fait que ce soit des articles récents,
  • le thème de votre newsletter : les légumes et fruits biologiques.

Dans cet exemple, je pense que nous avons bien identifié 3 points importants pouvant influencer les visiteurs dans leur décision de s’abonner. Nous pouvons maintenant passer aux aspects plus techniques du call-to-action.

Imaginez le design de votre call-to-action

Le call-to-action doit immédiatement attirer l’attention et ne pas se noyer dans le reste du site… Je remets une couche sur le fait qu’il est inutile d’avoir 10 call-to-action sur une même page, histoire d’éviter l’effet sapin de noël…
Il est préférable qu’il suggère le mouvement car il appelle une action : être arrondi, utiliser des schémas de mouvement (exemple : une flèche), etc.

Contrastez votre call-to-action

N’oubliez pas de jouer sur les contrastes afin que votre call-to-action soit bien visible et identifiable comme un bouton cliquable… Utilisez donc des couleurs pour le rendre plus présent. Et si possible, essayez de lui donner un aspect cliquable en utilisant un effet (dégradé, ombre, contour, etc.)

Rendez le visible !

Sa taille doit être suffisante importante : question de visibilité ! Cela peut paraître logique mais détrompez-vous, il est très fréquent de découvrir des call-to-action qui font la taille d’un timbre poste 😉 Offrez lui une taille suffisante pour qu’il soit visible !

Proposez un message clair

Cela concerne la clareté de votre visuel mais aussi celle de votre message. Il s’agit d’être simple et précis. Par exemple, si vous proposez le téléchargement d’un livre blanc qui comparent les avantages et inconvénients des assurances motos, annoncez clairement « Téléchargez gratuitement notre livre blanc sur … ». Ce type de message est plus efficace que le mot « Télécharger », trop imprécis ! Surtout qu’on croise un grand nombre de « faux boutons publicitaires » utilisant le terme « Télécharger » et je crois qu’on s’est tous fait avoir au moins une fois… Du coup, les gens sont méfiants quand ils croisent un bouton « Télécharger ».

Pour rédiger ce message, pensez à ce que veut votre prospect… Il veut télécharger ce document, il veut acheter ce produit, installer l’application, etc.

Ne pas négliger l’emplacement du call-to-action ?

De nombreuses étude d’Eye tracking (notez qu’en français, on dira oculométrie) ont été réalisées ces dernières années et ont permis de déterminer quels étaient les emplacements les plus visibles sur un site Internet. Cela permet d’étudier de suivre et de mesurer le regard de quelqu’un.
Ces études notent souvent une même liste d’emplacements qui attirent le regard notamment la partie supérieure du site : le header. Cependant, notez que c’est à vous de déterminer où placer vos call-to-action et que même si de nombreux conseils sont donnés sur le sujet, mieux vaut observer attentivement votre site. Par exemple, selon les couleurs dominantes de votre site ou la présence d’un slider, votre call-to-action trouvera peut-être mieux sa place au centre du site que dans le header…

Etudions 2 exemples :
Le cas Evernote.
Evernote - Call-to-action
Les standards semblent respectés… En effet, en arrivant sur le site, la première chose que l’on va se demander est : A quoi sert Evernote ?
Et on nous répond : « Se souvenir de tout », collecter et mémoriser ce qui compte, c’est gratuit.

Le call-to-action est bien mis en avant : sa taille est suffisante, le contraste est bon (du vert sur du blanc), le message est clair : « Créer un compte gratuit » en « insérant son email ».
Il est positionné au centre de la page, attire le regard du visiteur et son emplacement tient compte de la taille de l’écran, il sera visible à la fois sur un ordinateur de bureau qu’un ordinateur portable.

Le cas Whatsapp.
WhatsApp
On retrouve 3 points mis en avant sur l’application : Simple, personnel, messagerie en temps réel. J’avoue que la succession de mots clés fait un peu brut de décoffrage. J’aurai personnellement opté pour une phrase complète avec un message simple et court. Ensuite on comprend bien qu’il d’agit d’une application mobile grâce à la présence d’un Nexus et à la série de téléphones portables donnée plus bas.

Le call-to-action est bien visible et il est l’élément qui attire le regard dès qu’on arrive sur le site. Son vert clair contraste idéalement avec le background foncé et son message est efficace « Télécharger WhatsApp ».

Laisser un commentaire ?

Some HTML is OK