METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 7 ans

Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager

Si vous êtes un adepte de Google Analytics, vous avez certainement connu les variables personnalisées (en anglais, les custom variables) qui existaient dans l’ancienne version de Google Analytics (Classic Analytics devenu Universal Analytics) et qui permettaient de suivre et de remonter 5 variables dans vos statistiques.

Désormais avec Universal Analytics, cette fonctionnalité s’appelle dimensions personnalisées (ou custom dimensions en anglais) et permet de suivre 20 variables. Ceci est beaucoup plus avantageux et offre de nombreuses et nouvelles possibilités.

Il vous faudra tout d’abord décider des données qui vous paraissent importantes à connaître et à filtrer pour votre activité. Si vous possédez un site e-commerce, ces dimensions personnalisées peuvent vous apporter un maximum d’informations sur le comportement de vos utilisateurs. Vous pourrez filtrer, par exemple, les visites d’utilisateurs en tenant compte de l’univers de votre site, des rayons, du type de produits, de la couleur des produits, etc.

Création des dimensions personnalisées

La création des dimensions personnalisées est une étape assez simple, il vous suffit d’aller dans le panneau Admin de Google Analytics et de créer vos dimensions personnalisées.
Dimensions personnalisées Universal Analytics

La seule notion à connaître sera la portée. Elle propose de choisir parmi 4 valeurs :
Hit : la valeur sera calculée pour chaque hit unique.
Session : la valeur est calculée pour tous les hits réalisés lors d’une session.
Utilisateur : la valeur est calculée pour tous les hits de toutes les sessions relatives à un utilisateur.
Produit : à ce jour la valeur produit n’est pas clairement définie dans l’aide proposée par Google Tag Manager. Mais son simple nom vous permet de saisir qu’il faudra l’appliquer dans le cas du suivi d’un produit.

Comment définir le type de portée à appliquer à une dimension personnalisée ?

Tout dépend de la donnée que vous souhaitez récupérer… Si vous cherchez à tracker les faits et gestes des utilisateurs en remontant leurs ID crypté, vous appliquerez la portée de type Utilisateur. Si par contre, il s’agit du rayon de votre site e-commerce, la portée la plus adaptée sera Hit.

Petit précision, Google interdit de remonter des données permettant de directement identifier une personne. Vous ne pouvez donc pas insérer les nom et prénom par exemple. En revanche, vous pouvez utiliser un ID crypté.
Maintenant que les dimensions personnalisées sont créés et prêtes à collecter des informations, il va falloir les intégrer dans Google Tag Manager et créer les fonctions nécessaires à leurs remplissages.

Configuration des dimensions personnalisées dans Google Tag Manager

Dans un premier temps, vous allez devoir créer une macro par dimension personnalisée.
Macros et dimensions personnalisées

Vous donnez un nom facilement identifiable à votre macro. Et vous choisissez comme Type de Macro, la valeur Variable de couches de données (dataLayer en anglais) puis vous définissez le nom de la variable que vous utiliserez par la suite dans le code de votre site Internet.

Ensuite, vous allez modifier la balise de suivi qui a été crée afin de tracker les visites de votre site. C’est très certainement la première balise que vous avez créé, si vous ne l’avez pas créé, je vous invite à découvrir ce précédent article.
Dans cette balise, nous allons faire le lien entre les dimensions personnalisées que vous avez créé dans Universal Analytics et votre compte Google Tag Manager.
balises et dimensions personalisees

L’index 1 correspond à la valeur qui a été attribué à votre dimension personnalisée dans Universal Analytics.
index dm

Et la variable {{Rayon}} correspond au nom de la macro que nous avons défini précédemment.

Utiliser le dataLayer pour lier les macros de Google Tag Manager et les dimensions personnalisées d’Universal Analytics

Maintenant que vos dimensions personnalisées existent dans Universal Analytics, que votre Google Tag Manager les a incorporé à son suivi, il faut les remplir depuis votre site Internet en utilisant un peu de code… Si vous n’avez pas une âme de développeur mais que vous vous sentez plus ou moins à l’aise avec du Javascript ou du PHP, vous devriez pouvoir vous en sortir. Si par contre, vous n’avez aucune notion en code, il vous faudra très probablement faire appel à une personne tierce.

Pour ce faire, nous allons utiliser la fonctionnalité du dataLayer proposée par Google Tag Manager. Il s’agit d’une fonction JavaScript que vous allez devoir paramétrer en fonction des données que vous souhaitez collecter. Ce morceau de code doit absolument être placé dans le <header> de votre site et être positionné avant le code de suivi Google Tag Manager.

<script type="text/javascript">
dataLayer = [{
'rayon': 'Vin',
'type_produit': 'Vin rouge',
}];
</script>

Dans cet exemple, les 2 variables rayon et type_produit sont les noms des variables que vous avez préalablement définis dans les macros de Google Tag Manager. Puis vous remplissez ces variables en fonction du positionnement de l’internaute dans votre site.

Dans ce cas, le visiteur se trouve dans le rayon Vin et regarde un produit type vin rouge. Si l’internaute est au rayon des bières, votre code sera adapté afin que la variable rayon récupère l’information bières, et type_produits sera égal à bière blonde par exemple.

Vérifier le fonctionnement de votre dataLayer et des dimensions personnalisées

La solution la plus simple et la plus efficace sera de directement taper dans la console de votre navigateur, le terme dataLayer. Dans Chrome, vous pouvez afficher la console en faisant Tools / Developer Tools.
datalayer

Ensuite, il ne vous restera plus qu’à vérifier que vos données sont bien présentes dans Google Analytics. Et vous pourrez (enfin) créer vos premiers rapports personnalisés en incluant toutes ces nouvelles données…


Le dossier sur la migration Universal Analytics et Google Tag Manager aborde ces différents points :
1- Comprendre Google Tag Manager
2- Configurer son suivi Google Analytics sur Google Tag Manager
3- Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager
4- Créer des événements avec Google Tag Manager
5- Quelques remarques sur les différences que j’ai pu observé en passant de Classic à Universal Analytics

  1. […] : 1- Comprendre Google Tag Manager 2- Configurer son suivi Google Analytics sur Google Tag Manager 3- Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager 4- Créer des événements via Google Tag Manager 5- Quelques remarques sur les différences que […]

  2. […] : 1- Comprendre Google Tag Manager 2- Configurer son suivi Google Analytics sur Google Tag Manager 3- Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager 4- Créer des événements avec Google Tag Manager 5- Quelques remarques sur les différences que […]

  3. […] : 1- Comprendre Google Tag Manager 2- Configurer son suivi Google Analytics sur Google Tag Manager 3- Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager 4- Créer des événements avec Google Tag Manager 5- Quelques remarques sur les différences que […]

  4. […] 1- Comprendre Google Tag Manager 2- Configurer son suivi Google Analytics sur Google Tag Manager 3- Mettre en place des dimensions personnalisées via Google Tag Manager 4- Créer des événements avec Google Tag Manager 5- Quelques remarques sur les différences que […]

Les commentaires sont fermés.

Some HTML is OK