METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 4 années

Eviter de faire blacklister son serveur de mail

Le mailing est un des moyens de communication qui a explosé en très peu de temps. Aujourd’hui tous les sites de e-commerces, les forums… ont recours à l’envoi d’une newsletter, qu’elle soit hebdomadaire ou mensuelle. Ces sites récoltent, de manière éthique (ou pas), des adresses emails afin d’attirer ou ré-attirer le consommateur vers des promotions ou nouveaux produits disponibles sur le site.
Je précise « éhitque (ou pas) » car il y a encore trop, beaucoup trop de sociétés qui achètent des lots d’adresses emails au lieu de se les constituer légalement.
Lors d’envois massifs de newsletters, on peut craindre de faire blacklister son serveur par les FAI et dès lors pour tout envoi avec votre email@votrenomdedomaine.net, chaque envoi sera considéré comme un pourriel, appelé dans le jargon et via son terme anglophone : SPAM (Shoulder of Pork and Ham).
Pas la peine de changer d’adresse email, c’est bel et bien tout votre domaine qui sera blacklisté.

Pourquoi un serveur peut être blacklisté par les FAI ?

Tout simplement, parce que vous allez transgresser d’une certaine manière les règles de l’e-mailing propre. Il n’existe pas de conditions fondamentales à respecter ou pas, il s’agit de bon sens, de respect des consommateurs.
Néanmoins voici 2 raisons qui peuvent amener les FAI à déclarer votre serveur sur leur blacklist :
- Le non-respect des règles techniques anti-spam
Chaque logiciel de messagerie/webmail a ses propres règles permettant de définir si un e-mail est un SPAM ou non. Si votre email comporte trop « d’erreurs » techniques, il passera automatiquement dans le dossier des courriers indésirables. Alors ces règles sont souvent les mêmes, elles évoluent souvent et rapidement car le spamming lui aussi évolue très vite. Il faut donc rester au courant constamment. Elles concernent notamment le code HTML de votre newsletter, la présence de Javascript, l’utilisation de caractères ou mots déclarés « interdit »…

- La gestion de vos adresses emails
On a tendance à ne pas gérer ou à mal gérer les désinscriptions à sa newsletter. Le plus souvent c’est qu’on ne possède pas d’outil adapté pour gérer ces désinscriptions. Et que donc on doit gérer manuellement les désinscriptions.
Et malheureusement, ce manquement peut entrainer la déclaration de votre serveur sur la blacklist du FAI ou du webmail. En effet, avant de délivrer les 15 000 emails que vous avez envoyé à des adresses hotmail, yahoo ou orange, le webmail concerné va tester votre envoi auprès des usagers. C’est-à-dire qu’il va transmettre à 1000 adresses votre newsletter et en fonction de la réaction des usagers, il terminera la suite du routage.
Si la plupart des usagers ne déclarent pas comme indésirable votre envoi, le routage sera poursuivi si au contraire, ils décident de cliquer sur ce bouton, le webmail ne fera pas suivre la suite de vos envois. Et si l’action de déclarer un email comme un SPAM, votre nom de domaine peut être blacklisté.
Voilà pourquoi il faut gérer les désinscriptions car le peu de personnes qui vont utiliser le lien de désinscription sont importantes pour vos futurs envois. Même s’il faut admettre que l’internaute voit tellement de publicités dans sa boite email qu’il ne prend plus le temps d’essayer de se désinscrire et qu’il préfère directement désigner les messages en tant que courriers indésirables.

Il n’y a donc pas vraiment de solutions miracles pour éviter la blacklist. Le mieux est de passer par un prestataire spécialisé qui possède un serveur d’envoi whitelisté, c’est une entente avec les FAI/webmails. C’est-à-dire que ce serveur peut envoyer des millions de messages et que les FAI/webmails ne le considèreront jamais comme un spammeur.

Je précise tout de même que pour être susceptible d’apparaître sur la blacklist, il faut envoyer de manière régulière des milliers de mails… Dans le cadre de petit envoi non régulier, on doit pouvoir passer entre les mailles du filet. « Quoique » ??

4 Commentaires.
  1. Salut,
    Un article très intéressant …
    Je reçois par moment quelques publicités d’entreprises + ou – connues, mais il est vrai que je vais + les mettre en tant que SPAM que d’utiliser le lien de désinscription car parfois, il ne marche même pas !
    Au prochain billet !

  2. neophyte dit :

    Salut,
    très intéressant certes. Je suis entrain de travailler comme mémo sur comment mettre en place un serveur mail pour une PME. J’ai utilisé des outils tels que postfix, dovecot et roundcube pour le webmail. L’envoi et la réception de messages sont ok, sauf que je n’ai actuellement aucune idée sur comment sécuriser mon serveur pour éviter d’etre blacklisté ou pour eviter d’etre un relais ouvert… J’ai été très content à la vue de cet article et j’aimerais beaucoup obtenir un peu plus d’aide.
    Merci.

  3. Francklechti dit :

    Concis et pédaqogue.
    Reste plus qu’à creuser.

  4. Fabien dit :

    Il est important aussi lors d’emailing de s’assurer :
    – que votre nom de domaine contient une entrée SPF avec l’ip du serveur emetteur
    – pour les adresses hotmail, live, une configuration senderID
    – pour les adresses yahoo : une configuration DKIM.

    La qualité d’entretien de la base de données (Bounced mail) inférieur à 5% permet de conserver un status favorable.

Laisser un commentaire ?

Some HTML is OK