METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 10 années

Film sensitif

C’est à Montréal que j’ai découvert pour la première fois ce film français : La Vie Nouvelle de Philippe Grandrieux. C’est un film totalement différent de tout ce qu’on peut voir normalement en salle.

En général, les films sont expressifs, c’est-à-dire qu’ils essayent de donner un sens à quelque chose, un sens à l’histoire représentée.
Or La Vie Nouvelle est plutôt un cinéma des sens, il sort du modèle dominant que nous connaissons en essayant de toucher de nouvelles limites cinématographiques. Pour cela, il fait appel à tous nos sens et essayent de nous toucher autrement.

Ainsi, Philippe Grandrieux joue avec les limites du visibles (une image très sombre, des caméras thermiques), avec les limites du sonore (bruit et sons inaudibles)…

La façon dont on regarde le film en est perturbé puisqu’on est obligé d’adapter notre regard afin de comprendre ce qui est représenté dans le film. On découvre alors un cinéma non plus expressif mais sensitif ! On entre dans une logique de la sensation et non plus une logique du sens !

Philippe Grandrieux nous fait éprouver les sentiments physiques et moraux des personnages avec toute la puissance du septième art. C’est pour cela que la plupart des gens qui regardent ce film ne vont pas comprendre et diront à la fin : « Je n’ai rien compris, il n’y a pas d’histoire ! ». C’est tout à fait le cas, il ne faut pas chercher à comprendre le film par l’histoire mais par la sensation.

La vie nouvelle est un film à nature choquante et violente puisqu’il traite d’un sujet sensible : les réseaux de prostitution. Philippe Grandrieux nous montre la réalité de cet univers, il n’essaye pas de le représenter mais le filme comme il est ! Il ne cache pas les éléments choquants, marquants, violents mais bien au contraire les laissent se dérouler face à la caméra.
Vous pouvez voir quelques extraits sur le site de : Philippe Grandrieux

Philippe Grandrieux est un spécialiste de ce type de cinéma puisqu’il avait déjà tenté l’expérience avec Sombre. Un film tout aussi sur traitant de la maladie mentale d’un serial-killer qui a besoin de tuer pour s’épanouir sexuellement.

Alors si après ce petit post, l’envie vous prend de regarder La vie nouvelleAccrochez-vous et attention aux yeux : Scènes violentes.

Laisser un commentaire ?

Some HTML is OK