METTEZ UN PEU DE PIMENT!

Publié : 4 années

World War Z

World War Z, Brad Pitt va sauver le monde des zombies !

Lorsque la Fête du Cinéma est là, on en profite pour faire un saut au cinéma. Faut dire que le tarif est attractif : 3,50€ pour voir un film. J’en ai profité pour aller voir World War Z, le dernier blockbuster américain avec Brad Pitt en sauveur du monde contre une armada de zombies. J’aurais aimé voir L’Attentat de Ziad Doueiri mais n’ayant que des cinémas de masse à proximité du domicile, impossible de le trouver en diffusion. Le scénario de World War Z est tiré du livre du même nom de Mark Brooks, auteur aussi du Guide de survie en territoire zombie. Je ne les ai pas lu, je les mets sur ma short-liste, impossible pour moi de comparer le film au livre. Je ne vais donc évoquer que le film dans ce qui va suivre…
World War Z

Avant toute chose, un rapide résumé du film proposé par Allociné :
Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos… Coupéééé !

Bon je vous zappe la suite, je trouve ça déjà beaucoup trop long et peu efficace, je vous propose mon petit résumé adapté. Donc…
Gerry Lane (alias Brad Pitt) est un ancien membre (ou agent, parce qu’il a l’air d’avoir joué les gros bras dans des tas de conflits) de l’ONU. Il a abandonné son poste de superhéro sauveur des pays en plein conflit pour retourner vivre paisiblement auprès de sa famille. Il est le papa idéal américain, bon père de famille qui prépare d’excellents pancakes à ses filles tous les matins. Jusqu’au jour où, en plein New-York, lui et sa petite famille assiste à un mouvement de panique générale due à une sorte d’infection propagée par des zombies. Il reçoit un petit coup de fil de ses anciens collègues qui lui demandent imposent de reprendre du service pour sauver le monde face à ce virus qui contamine les humains de la planète.

Voilà, je le trouve un poil plus adapté à ce que propose le film !

Les bases sont posées et vous l’aurez compris, vous allez assister à la démonstration de force du cinéma américain accompagné de monstres, d’explosions et de fantastiques sauveurs de l’humanité… Un grand classique en provenance des States !!
La grande difficulté du genre, c’est qu’il y a déjà eu des milliers de films de ce type, des réussis et des complètement ratés. À cela, vous ajoutez une pincée de morts-vivants qui sont très à la mode depuis quelques années. Car il faut bien l’admettre, on voit des zombies partout que cela soit dans les films, les livres, les bandes-dessinées, les séries, les jeux-vidéo… Et pour que World War Z sorte du lot, il va falloir que le réalisateur propose quelque chose de neuf. J’avais déjà de très gros doutes en découvrant le nom du réalisateur du film : Marc Forster. Y a de gros navets dans sa filmographie avec notamment l’un des James Bond les plus manqués : Quantum of Solace.
World War Z est un film d’action/catastrophe, un film générique dans le pur style américain. Une suite d’événements avec explosions et grosses péripéties, un Brad Pitt qui court à travers le monde et éliminent tant bien que mal quelques zombies, un moyen pour les américains de montrer qu’ils sont toujours là pour sauver le monde, etc.

De nombreux points ont été piqués dans d’autres fictions, et en regardant le film, je n’ai pu m’empêcher de trouver des dizaines de similitudes avec The Walking Dead (bande-dessinées adaptée en série télévisée), The Last Of Us (jeu vidéo), les Call Of Duty et leurs modes zombie (suite de jeux vidéo). Par exemple, j’ai beaucoup rit en découvrant les zombies qui claquent des dents pour « s’exprimer » et font des sortes de grognements, ce qui est très similaire à The Last Of Us. Les zombies sont des monstres assoiffés qui courent partout et attaquent tout ce qui bouge. Parfois, les humains sont seuls et soudainement alors que l’un d’eux a fait grincer une porte, les infectés arrivent par centaines… On se demande où ils se cachaient, peut-être étaient-ils entassés par centaines derrière une voiture ? Ils sortent de partout et se jètent sur les humains. Étrangement, par moment, j’ai eu l’impression de revoir des attaques de vélociraptors issues de Jurassic Park, avec des zombies qui foncent tête baisser sur les êtres humains, des zombies qui émettent des cris de dinosaures, etc.
Attaques de zombies

Quand on parle de zombies, on a souvent des personnages qui se retrouve en pleine jungle essayant de survivre face à ces nouveaux monstres : la théorie de la survie et de l’adaptation de l’être humain. Dans The Last Of Us, on a des personnages qui s’adaptent à ce nouvel univers. Ils savent que les zombies sont dangereux en groupe, alors ils les attaquent un par un. Ils savent qu’ils sont attirés par le bruit alors ils préfèrent les éliminer avec un arc et des flèches. D’ailleurs, cette idée de l’attirance par le bruit est aussi vraie dans World War Z, les personnages ont conscience que le bruit excite les morts-vivants. Mais bon peu importe, si on peut les tirer comme des lapins par milliers ou les exploser à coup de grenade tout en risquant un maximum sa vie, c’est pas trop grave, ça fait de l’audience… En gros, les personnages de World War Z sont (parfois) intelligents mais incapables de mettre en pratique un système de survie efficace. Ils ressemblent plutôt à des kamikazes qui avancent et foncent dans le tas. Clairement, les personnages sont inadaptés au monde dans lequel ils évoluent.
World War Z

World War Z est finalement un blockbuster américain comme on en voit chaque année. Il tire difficilement son épingle du jeu par un cruel manque de réflexion au niveau scénaristique et des personnages vides, pour ne pas dire idiots. Mais c’est un film d’action/catastrophe qui séduira un public et rapportera un paquet de millions à ses producteurs. Pour info, la suite est déjà programmée.

Laisser un commentaire ?

Some HTML is OK